Cemome - Accueil extrascolaire
Vous êtes ici : CEMO > Service jeunesse CPAS

Service jeunesse CPAS

Le Centre Public d’Action Sociale (CPAS) est un établissement public doté de la personnalité juridique. Il a remplacé depuis 1976 ce que l’on appelait la Commission d’Assistance Publique (CAP).

Il existe un CPAS dans chaque commune du royaume et son action est régie par la loi organique du 8 juillet 1976 qui détermine entre autre la compétence territoriale du Centre.

Sa mission première est de permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine et donc d’assurer aux personnes et aux familles l’aide due par la collectivité. C’est ainsi que le CPAS apporte l’aide la plus adéquate à toute personne en situation de besoin. Cette aide peut prendre diverses formes : elle peut être palliative, curative, préventive, matérielle, sociale, médicale, médico-sociale, psychologique... Le CPAS met en place divers services proposant les moyens les plus appropriés pour satisfaire les demandes des citoyens.

Le CEMO est donc l’un des services mis en place par le CPAS de Saint-Gilles, dès 1978, et ce pour répondre plus adéquatement aux demandes et aux difficultés des jeunes et des familles. Dès le début, alors que ce n’était qu’un projet « pilote », le choix du CPAS a été de confier cette mission à un « tandem » formé d’un assistant social et d’un psychologue.

Depuis la création du CEMO, le CPAS a toujours poursuivi son investissement dans le secteur jeunesse en maintenant et en renforçant son service jeunesse. Il confie cette mission actuellement à trois psychologues et deux assistantes en psychologie qui, en partenariat avec l’équipe de l’asbl CEMO, offre un service d’aide aux jeunes et aux familles qui le souhaitent.

Le CEMO assume également, en plus des missions de service AMO, certaines missions spécifiques au CPAS comme la gestion des aides financières au bénéfice des enfants, la collaboration avec les différents services, dont le service social, dans l’intérêt des familles et le respect du cadre non contraignant mais avec la volonté de ne pas « compartimenter » le soutien global qui leur est apporté. Nous participons également au Comité Spécial de l’Aide à la Jeunesse organisé par le CPAS et qui analyse les demandes individuelles au bénéfice des enfants. Ce comité, avec les autorités du CPAS et le CEMO, définit également les grandes lignes de la politique jeunesse du CPAS. C’est d’ailleurs cette collaboration et cette interaction permanente qui permet au CPAS d’adapter régulièrement sa politique jeunesse en fonction des réalités de terrains, avec une prévention « attentive » aux évolutions des problématiques.

En tant que Service jeunesse du CPAS, nous devons recevoir tout type de demandes « jeunesse » et nous ne pouvons travailler à « guichets fermés ». Autrement dit, nous devons, avec les moyens qui sont les nôtre, recevoir les personnes qui s’adressent à nous et nous ne pouvons travailler avec un nombre limité d’accompagnement familial. La notion de service public prend donc ici tout son sens par rapport à de nombreux services qui sont saturés et donc inaccessibles.